5 : Québec, berceau de la médecine en Amérique…

Le 1er août 1639, trois Augustines provenant de l'Hôtel-Dieu de Dieppe en France débarquent à Québec. Munies d'une charte du roi Louis XIII autorisant leur établissement, elles viennent réaliser le projet de la duchesse d'Aiguillon, nièce du Cardinal de Richelieu, soit celui d'ouvrir un hôpital en Nouvelle-France. Installé sur le même site et administré par les Augustines jusqu'en 1962, l'Hôtel-Dieu de Québec a inauguré l'hospitalisation non seulement au Canada, mais dans toute l'Amérique du Nord. « Il y a peu de médecins en Nouvelle-France, mais davantage de chirurgiens eu de barbiers chirurgiens. Les premiers sont des théoriciens formés dans les facultés de médecine; les seconds, des praticiens qui s'initient à leur métier par apprentissage auprès d'un maître. On ne sait si les médecins du roi, Michel Sarrazin et Jean-François Gaultier, ont donné, eux aussi, des leçons. »

Après la Conquête de 1760, l'École de médecine incorporée de la Cité de Québec est instaurée en 1847. Structurée à l'automne 1853, moins d'un an après la fondation de l'Université Laval (le 8 décembre 1852), la Faculté de médecine voit son enseignement s'organiser rapidement dans l'immeuble érigé rue de l'Université, dans le Vieux Québec, de même que dans les services cliniques de L'Hôtel-Dieu de Québec (1855), de l'Hôpital de la Marine (1857) et de l'Hôpital de la Miséricorde (1874). Au 19e siècle, les professeurs de la Faculté de médecine sont en voir de vaincre les grands épidémies meurtrières et d'abaisser le taux de mortalité infantile, grâce aux techniques et aux mesures d'hygiène publique qui en découlent. Ouvert le 19 février 1866, le Dispensaire de Québec, où les pauvres de la ville, sans distinction de croyances ou d'origines, reçoivent gratuitement les soins et les remèdes que requiert leur état, demeure dans l'imaginaire populaire le symbole que l'Université Laval se préoccupe du milieu qui l'environne.

Mais, dès le début du XXe siècle, il faut accroître les ressources cliniques. À cette fin, la Faculté affilie la Crèche de Saint-Vincent-de-Paul (1905) aux fins de l'enseignement de la puériculture et de la pédiatrie; elle ajoute l'Hôpital Laval (1918) pour l'enseignement de la phtisiologie et l'Hôpital Saint Michel Archange (1924) pour le traitement des maladies mentales et nerveuses.


Pour en savoir davantage

Sur les débuts de la médecine au Canada, voir le site du CHUQ à l'adresse http://www.chuq.qc.ca/fr/le_chuq/nos_etablissements/hdq/

Voir aussi sur l'histoire de la médecine la fiche du professeur Jacques Bernier qui a étudié l'histoire sociale de la médecine et l'histoire de la région de Québec.
Informations : http://www.hst.ulaval.ca/Profs/Jbernier/Jbernier.htm

Voir aussi Jean Hamelin, op. cit. , aux pages 112 et 113. Pour en savoir davantage : Jean Hamelin, Histoire de l'Université Laval, Les Presses de l'Université Laval Sainte-Foy, 1995, 341 pages, pp. 10 et 11.

 

Nos partenaires 

Rx&DListe des partenaires 

MELS Industrielle Alliance Fonds de recherche du Québec
Zone Coopérative de l'Université Laval
Service de reprographie de l'Université Laval

© 2008 Université Laval. Tous droits réservés.