19 : Le développement de la société influence l’Université Laval

La Première Guerre Mondiale et l'émergence de la chimie comme moteur de l'économie industrielle bousculent les idées reçues, dont celle de l'université traditionnelle. L'enseignement supérieur doit dorénavant contribuer à une société urbaine, et l'économie capitaliste et industrielle a besoin de gens d'affaires et d'une main-d'œuvre spécialisée. Au début des années 1920, une campagne de souscription publique axée sur le développement des sciences et la fondation de l'École supérieure de chimie constituent les réponses initiales de l'Université Laval à ces changements. Qui plus est, il ne semble plus possible de s'en tenir seulement à l'enseignement, car la nécessité de l'innovation requiert le développement de la recherche. L'Université se voit donc confier une double mission additionnelle, à savoir la formation de chercheurs et la poursuite de recherches axées sur les besoins de la société.

La recherche au service de l'enseignement

Le modèle de professeur-chercheur fait son apparition dans les universités québécoises à partir de 1920 : avant cette date, Laval est une université d'enseignement. Les débuts de la recherche scientifique sont axés sur des sujets pratiques. C'est surtout en sciences que se constituent d'excellentes équipes de recherche. Sous l'influence des professeurs suisses en chimie et italiens en physique, plusieurs étudiants de Laval publient des travaux de calibre international. En histoire, géographie, linguistique et sciences sociales, les professeurs formés à l'étude et à la recherche scientifique s'efforcent de faire progresser leur discipline et poussent leurs étudiants à publier leurs travaux. Aussi, quelques années plus tard, en 1948, une importante campagne de financement met l'accent sur le fait que l'Université, par son enseignement et ses recherches, fait avancer la société québécoise. Le succès de cette campagne permet à l'Université Laval de quitter le Vieux Québec et de construire un nouveau campus à l'américaine en banlieue. Dans les années 1960, les laboratoires et les centres de recherche se multiplient grâce à l'engagement de certains professeurs, mais la recherche à l'Université Laval reste d'abord et avant tout une activité qui vise à enrichir l'enseignement.


Pour en savoir davantage : http://www.archives.ulaval.ca/index.php?id=65&L=0



Nos partenaires 

Rx&DListe des partenaires 

MELS Industrielle Alliance Fonds de recherche du Québec
Zone Coopérative de l'Université Laval
Service de reprographie de l'Université Laval